Vos résultats de recherche

Quelle incidence pour l’acheteur des honoraires à la charge du vendeur ?

posté par enmodeimmo sur 14 septembre 2020
0

Honoraires à la charge du vendeur : quelle conséquence pour l’acheteur ?

Dans le cadre d’une transaction immobilière, la question se pose de savoir qui paie les frais d’honoraires de l’agent immobilier. Est-ce l’acheteur ou bien le vendeur ? L’annonce immobilière précise le montant de ces honoraires et indique également qui en est financièrement à charge. Quelles sont les conséquences pour les acheteurs d’honoraires à la charge du vendeur ? Réponse dans cet article avec Enmodeimmo.com

Honoraires de l’agent immobilier : à la charge du vendeur ou de l’acheteur ?

Deux situations se distinguent aisément dans le cadre d’une transaction immobilière. Dans le premier cas, le vendeur est tenu du paiement des frais d’agence. Dans cette situation particulière, le bien immobilier est vendu FAI, autrement dit frais d’agence inclus. Si tel est le cas, l’annonce immobilière mentionne bien que les honoraires sont à la charge financière du vendeur, afin de ne pas créer de difficulté de compréhension.
Dans le second cas, l’acquéreur est tenu d’honorer les frais d’agence. Dans cette situation particulière, l’annonce précise le pourcentage du prix que représentent les frais d’agence. L’agent immobilier est tenu de mentionner cette information de manière transparente sur son annonce.

Tout se joue au moment de la signature du mandat de vente

Lorsqu’un vendeur décide de mettre son bien immobilier en vente et qu’il s’adresse à un agent immobilier, il doit décider de prendre à sa charge ou non les frais d’agence. Son choix a une incidence sur les frais d’achat, qui sont répartis entre les taxes et les frais de notaire. Au moment de la signature du mandat, le vendeur prend cette décision. Pour être certain d’opter pour la décision la plus en phase avec ses objectifs, il doit prendre en compte tous les paramètres en jeu.
Par exemple, imaginons un bien immobilier mis en vente à 500 000 €, avec 15 000 € de frais d’agence à la charge du vendeur. L’acheteur s’acquittera de 500 000 € ainsi que des impôts appliqués à ce montant. Si le prix net vendeur est de 485 000 €, avec 15 000 € de frais d’agence mis à la charge de l’acheteur, ce dernier s’acquittera de 500 000 € avec des droits d’enregistrement réduits sur 485 000 €. Du côté du vendeur, cela n’a aucune incidence mais du côté de l’acheteur la distinction est notable. L’acquéreur doit en effet s’acquitter du paiement des impôts sur un montant incluant ou pas la commission d’agence.

Conséquence sur les frais de mutation appliqués

Les frais (ou honoraires) d’agence font référence à une prestation commerciale d’intermédiation. Concrètement, il s’agit du service de vente rendu par l’agent immobilier. Le fait que ces frais soient mis à la charge du vendeur ou de l’acquéreur a une incidence importante d’un point de vue fiscal. Les honoraires d’agence sont dissociés ou confondus avec la valeur du bien qui change de propriétaire, en ce qui concerne les frais de mutation appliqués.
Plus concrètement, reprenons notre exemple :

  • honoraires d’agence à la charge de l’acheteur : la valeur patrimoniale du bien est de 485 000 €. L’acquéreur s’acquitte sur facture des 15 000 € qui vont revenir à l’agence. L’administration fiscale fait donc une nette distinction entre la valeur patrimoniale du bien et les honoraires de l’agence
  • honoraires à la charge du vendeur : le prix du bien payé par l’acheteur est de 500 000 € et c’est le vendeur qui rémunère directement l’agence. Ainsi, l’administration considère que les honoraires sont confondus avec le prix du bien. La valeur patrimoniale du bien acheté est donc de 500 000 €.

Aucune incidence sur l’imposition de la plus-value au jour de la revente

Qu’on se le dise, peu importe que les frais soient à la charge du vendeur ou de l’acquéreur, le vendeur percevra toujours le même montant du fruit de la vente. Qu’en est-il des conséquences en matière de plus-value au moment de la revente ?
Si la charge incombant à l’acheteur ou au vendeur a une incidence sur les frais de mutation payés par l’acheteur, il en va différemment du calcul de l’imposition sur la plus-value lors de la revente du bien. Imaginons que l’acheteur décide de revendre son bien au prix de 550 000 € plusieurs années après son achat. Si le bien immobilier n’est pas sa résidence principale, il s’acquittera d’une taxe portant sur la plus-value réalisée. Que l’acheteur ait acheté son bien à 485 000 € (honoraires à sa charge) ou à 500 000 € (honoraires à la charge du vendeur), cela ne change rien en pratique. Même si les honoraires avaient été financièrement mis à la charge du vendeur au moment de l’achat, les frais pourront tout de même être intégrés afin d’alléger la plus-value obtenue. En suivant l’exemple préalablement énoncé, que l’achat soit réalisé à la charge de l’acquéreur ou du vendeur, la taxe portant sur la plus-value sera du même montant.
Honoraires d’agence à la charge du vendeur ou de l’acheteur : que choisir ? Les conseils avisés d’un professionnel de l’immobilier sont indispensables pour faire le meilleur choix.

    ¹Les données collectées à partir de ce formulaire sont nécessaires pour nous permettre de répondre à votre demande. Elles sont collectées et traitées informatiquement par le responsable de traitement et peuvent être transmises à nos services internes ainsi qu’à nos partenaires intervenant dans l’instruction de votre demande. Vous disposez sur vos données de droits d’accès, de rectification, d’opposition, que vous pouvez exercer en nous contactant à dpo@enmodeimmo.com. Pour plus de détails, consultez notre page politique générale de confidentialité. Conformément à l’article L 223-1 du Code de la consommation, l’utilisateur est informé qu’il a la possibilité de s’inscrire sur www.bloctel.gouv.fr pour s’opposer à toute démarchage par téléphone, à l’exception des relations clients déjà établies.

Comparer les annonces